Ateliers du mardi après-midi (14h30-18h00)

Épilepsie et travail

Animateurs : Pr Sophie Fantoni-Quiton (Lille), Pr Jean-Baptiste Fassier (Lyon).

Descriptif de l'atelier : Atelier pratique sur la conduite à tenir pour l’aménagement des postes de travail en fonction de la typologie de la maladie et des caractéristiques du poste de travail.

Objectifs pédagogiques :

  • - Savoir évaluer toutes les facettes de la maladie épileptique
  • - Définir les dangerosités d'un poster de travail au regard de cette maladie polymorphe
  • - Décider, grâce à un logigramme décisionnel en fonction du type d'épilepsie et du poste de travail, la conduite à tenir pour les aménagements de poste
  • - Proposer des aménagements de poste mesurés, précis et adéquats
  • - Identifier les consultations épilepsie/travail dédiées dans les CRPPE

Nombre maximum de participants souhaités : 50 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau de l’après-midi.

INRS - Altrex Biométrologie : outil en ligne pour l’analyse statistique des données de surveillance biologique des expositions professionnelles

Animateurs-intervenants : Mme Nadia Nikolova-Pavageau (INRS, Paris), Mme Aurélie Martin Rémy (INRS, Vandœuvre-lès-Nancy), M. Benoît Atgé (AHI 33, Bordeaux).

Descriptif de l'atelier : Cet atelier présente l’utilisation de l’outil Altrex Biométrologie de l’INRS pour l’interprétation des données collectives de surveillance biologique des expositions professionnelles et leur restitution. Cette utilisation est illustrée avec des cas pratiques.

Objectifs pédagogiques :

  • - Employer l'outil Altrex Biométrologie pour le traitement des données collectives de biométrologie
  • - Evaluer l'exposition des groupes d'exposition similaire
  • - Elaborer un rapport en vue de la restitution collective des résultats de biométrologie

Nombre de participants maximum  : 50 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau de l’après-midi.

INRS - Les idées reçues sur le travail de nuit. Comment y répondre ?

Animatrices : Dr Marie-Anne Gautier (INRS, Paris), Mme Laurence Weibel (INRS, Paris), Mme Béatrice Barthe (Université de Toulouse), Dr Brigitte Guidez (Air France Industries, Paris).

Descriptif de l'atelier : Cet atelier précongrès abordera les idées reçues fréquemment énoncées en entreprise au sujet du travail de nuit et la façon dont le médecin du travail peut y répondre.

  • - Contre le travail de nuit on ne peut rien faire
  • - La sieste au travail çà ne fonctionne pas
  • - Le contenu du travail n’a pas d’importance, on peut faire le même travail la nuit que le jour
  • - Le travail de nuit çà n’est pas un problème si on dort le jour
  • - Les salariés de nuit ? ils sont formés à la gestion de leur sommeil /alimentation, ç’est suffisant.
  • - On peut travailler de nuit toute sa vie : comment prévoir et accompagner la gestion des carrières des salariés de nuit (vieillissants) ?

Chaque idée reçue sera traitée sous un angle double : un apport théorique et des illustrations pratiques.

Objectifs pédagogiques :    

  • - Identifier les idées reçues sur le travail de nuit
  • - Catégoriser les mesures de prévention
  • - Mettre en œuvre une prévention centrée sur le travail

Nombre de participants maximum  : 80 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau de l’après-midi.

Cancers professionnels : étiologies, prévention, recommandations de surveillance médicale et modalités d’indemnisation

Intervenantes : Pr Bénédicte Clin-Godard (INSERM U1086 « ANTICIPE », Caen. CHU Caen, Service de santé au travail et pathologie professionnelle. Université de Caen Normandie), Pr Isabelle Baldi (Équipe EPICENE - Centre INSERM U 1219, ISPED - Université de Bordeaux. Service de Médecine du Travail et Pathologies Professionnelles, CHU Bordeaux).

Descriptif de l’atelier : Des éléments d’expologie (notamment les questionnaires de repérage des expositions et certaines matrices emploi-exposition) seront développés de façon interactive, à partir de cas concrets concernant des patients reçus en consultations de pathologie professionnelle ou d’études de terrain.
Nous complèterons cet atelier par un focus sur les actualités en matière de cancers professionnels : résultats d’études récentes et recommandations de bonnes pratiques.
Le public visé : notamment les médecins et infirmiers de santé au travail, internes et collaborateurs médecins.

Objectifs pédagogiques :

  • - Identifier les étiologies professionnelles des cancers (notamment les lymphomes malins non hodgkiniens et les cancers de la vessie).
  • - Décrire de façon interactive les outils à utiliser pour le repérage des expositions professionnelles : questionnaires professionnels, matrices emploi-exposition.
  • - Expliquer les modalités de prévention de ces affections et la surveillance des sujets exposés ou ayant été exposés à des nuisances professionnelles en lien avec ces pathologies.
  • - Décrire les actualités en matière de cancers professionnels.

Nombre de participants maximum : 50 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau de l’après-midi.

Exposition professionnelle aux médicaments anticancéreux en établissements de soins, en Hospitalisation à domicile et en cliniques vétérinaires.

Animateurs et intervenants : Dr Antoine Villa (AP-HM, Marseille), Dr Catherine Verdun-Esquer (CHU, Bordeaux), Dr Mireille Canal-Raffin (CHU, Bordeaux).

Descriptif de l'atelier : Les médicaments anticancéreux sont classés « dangereux à la manipulation » par le National Institute for Occupational Safety and Health (Etats-Unis) depuis 2004. Cependant, ils sont à ce jour hors champ du règlement CLP Européen. De ce fait, ils ne sont pas systématiquement pris en compte dans l’évaluation des expositions professionnelles aux produits chimiques. Cet atelier se place dans un contexte d’évolution réglementaire qui est en cours au plan Européen. Par ailleurs, l’ANSES a émis des recommandations en 2021 sur le suivi de ces expositions professionnelles. Cet atelier se propose donc de vous apporter les connaissances nécessaires pour mettre en œuvre en pratique ce suivi.

Objectif pédagogique :

  • - Évaluer les expositions professionnelles aux médicaments anticancéreux et proposer des mesures préventives

Nombre de participants maximum : 50 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau de l’après-midi.

ANMTEPH* - Kit de survie en établissements de soins de la fonction publique hospitalière

Animateurs : Dr Sophie Miczek (ANMTEPH – MTPH CHU Lille), Dr Jérémie Sommé (ANMTEPH – MTPH CH Gérard Marchant GHT 31, Toulouse)

Descriptif de l'atelier : En service inter-entreprises ou directement dans un service hospitalier, le milieu de soin pose de nombreuses questions pour les médecins du travail ou les IDEST : spécificités de la règlementation de la fonction publique hospitalière et de certains risques professionnels. Nous proposons de vous délivrer les fondamentaux afin d’acquérir les bons réflexes pour assurer un suivi efficace des professionnels de santé de ce secteur, à partir de situations cliniques et de manière interactive. 

*ANMTEPH= Association Nationale de Médecine du Travail et d'Ergonomie du Personnel Hospitalier

Objectifs pédagogiques :

  • - Identifier les spécificités de la prévention en secteur de soins, les illustrer au travers de situations cliniques interactives
  • - Mettre en œuvre le suivi des personnels selon la règlementation spécifique en fonction publique hospitalière
  • - Choisir les stratégies adaptées aux risques professionnels en milieu hospitalier

Nombre de participants maximum  : 30 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau de l’après-midi.

Prise en charge des dermites de contact professionnelles : les fondamentaux

Animatrices-intervenantes : Dr Lynda Bensefa-Colas (APHP, Paris), Dr Marie-Noelle Crepy (APHP, Paris).

Descriptif de l'atelier : à venir

Objectifs pédagogiques :

  • - Identifier une dermatose professionnelle et décrire la démarche diagnostic devant une suspicion de dermatites
  • - Citer et décrire les causes les plus fréquentes de dermatite professionnelle
  • - Savoir mettre en œuvre les mesures de prévention

Nombre de participants maximum : 80 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau de l’après-midi.

INRS - Actualités sur les maladies professionnelles en 2024

Animateurs-intervenants : Dr Anne Delépine (INRS, Paris), Mme Valérie Louvet (CNAM, Paris), Dr Philippe Petit (CNAM-DRP, Paris), Mme Odile Segard (DGAFP, Paris).

Descriptif de l’atelier : Le médecin du travail, ou de prévention dans la Fonction publique, et de façon plus générale les acteurs des services de santé au travail sont de plus en plus souvent sollicités, autant par les travailleurs que par les employeurs, sur les procédures de déclaration en maladie professionnelle et sur le contentieux que les réponses des organismes de sécurité sociale peuvent soulever. Pour les salariés du régime général et les assurés du régime agricole, une maladie professionnelle doit « être désignée dans un tableau de maladies professionnelles et être contractée dans les conditions définies par ce tableau ou satisfaire aux autres critères de reconnaissance établis par la loi n° 93-121 du 27 janvier 1993 ». Pour les fonctionnaires, l'Ordonnance n°2017-53 du 19 Janvier 2017 et ses décrets d’application rendent la réglementation sur la reconnaissance des maladies professionnelles identique à celle du régime général.

Objectifs pédagogiques : 

  • - Définir les critères d'une maladie pédagogique
  • - Décrire les procédures à effectuer
  • - Expliquer le rôle que le médecin du travail, ou de prévention, ainsi que les autres acteurs de la santé au travail peuvent avoir pour conseiller et accompagner le salarié ou le fonctionnaire dans ses démarches
  • - Énoncer les dernières modifications des tableaux

Nombre de participants maximum : 50 personnes.
Cet atelier sera également proposé sur le créneau du matin.

INRS - De l’évaluation a priori du risque chimique à l’évaluation des expositions professionnelles

Animateurs-intervenants : M. Gautier Mater (INRS, Nancy), Mme Audrey Humbert (INRS, Nancy), Mme Barbara Savary (INRS, Nancy).

Descriptif de l’atelier :

L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) développe et met en ligne des outils visant à aider les entreprises dans leur démarche de prévention du risque professionnel.
Pour évaluer le risque chimique, deux approches coexistent. Elles sont complémentaires et conduisent toutes les deux à la mise en place d’un plan d’action de prévention visant à supprimer ou réduire le risque. La première est l’approche qualitative qui repose sur une hiérarchisation des risques et sur une évaluation du risque résiduel. Dans ce contexte, un outil tel que Seirich peut être utilisé. Il permet de conclure si un risque est par exemple modéré, élevé ou encore très élevé.
La deuxième approche est quant à elle quantitative c’est-à-dire qu’elle est basée sur l’évaluation a priori des niveaux d’exposition et se veut complémentaire à la démarche qualitative. Pour mener à bien cette évaluation a priori basée sur des données rétrospectives, l’INRS met à disposition différents outils dont deux d’entre eux ont été mis en ligne en 2023. Le premier outil dresse un état des lieux des substances cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques (CMR) en France en 2020, tandis que le second outil apporte des informations sur les niveaux d’exposition à des substances chimiques mesurées dans l’air des lieux de travail entre 1987 et 2022 (outil 110). Ces deux outils viennent compléter l’outil Scolamiante qui évalue les niveaux d’empoussièrement et définit les moyens de protection à mettre en œuvre lors d’interventions sur matériau amianté. En complément de ces trois outils rétrospectifs, l’approche quantitative peut également reposer sur des mesures réalisées par l’entreprise. Les résultats de ces mesures peuvent alors être traités statistiquement grâce à Altrex Chimie qui établit un diagnostic de respect ou de dépassement de la valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP)

Pour cet atelier, chaque participant devra apporter un ordinateur (PC) qu’il connectera au réseau wifi du congrès.

Objectifs pédagogiques :

  • - Décrire les outils INRS et leur fonctionnement 
  • - Illustrer les circonstances de leur emploi en fonction du besoin de l’utilisateur 
  • - Appliquer les outils dans un cas d’étude
  • - Choisir le ou les outils adaptés en fonction du besoin ou de la question
  • - Mettre en œuvre leur usage

Nombre de participants maximum : 30 personnes.
Cet atelier sera également proposé sur le créneau du matin.

Infirmier/ère de santé au travail : son rôle dans la prévention de la désinsertion professionnelle et du maintien dans l’emploi

Animatrice : Mme Ludivine Dagorn (IST, Paris).

Descriptif de l'atelier : Au sein de l’équipe pluridisciplinaire, l’apport de l’infirmier dans la mise en œuvre d’un accompagnement des salariés dans la réinsertion professionnelle et le maintien dans l’emploi, appuyé de cas concrets

Objectifs pédagogiques :

  • - Identifier les situations de risques liées à la désinsertion professionnelle
  • - Identifier la problématique de santé
  • - Savoir évaluer les besoins de la personne
  • - Identifier les différents acteurs nécessaires pour la mise en place d’un aménagement d’un poste de travail
  • - Décrire les étapes de cette mise en œuvre
  • - Évaluer à court, moyen et long terme le suivi du salarié

Nombre de participants maximum  : 80 personnes.
Cet atelier sera également proposé sur le créneau du matin.

Courbe débit-volume en Santé Travail

Animateurs et intervenants : Dr Sébastien Hulo (CHU Lille), Pr Pascal Andujar (CHI Créteil), Dr Virginie De Broucker (CHU Lille), Dr Jean-Louis Edme (Université de Lille), Dr Pierre-Marie Wardyn (CHU Lille), Mme Céline Verwaerde (CHU Lille).

Descriptif de l'atelier : Après un rappel sur la méthode de réalisation de la courbe débit-volume et de son interprétation selon les dernières recommandations internationales, les participants répondront à un quizz (via Wooclap) conçu à partir d’exemples concrets.

Objectif pédagogique :

  • - Appliquer les dernières recommandations internationales pour la réalisation et l’interprétation d’une courbe débit-volume

Nombre de participants maximum  : 40 personnes.
Cet atelier sera également proposé sur le créneau du matin.

Cardiofréquencemétrie

Animateur et intervenants : Dr Gil Boudet (Institut de médecine du travail, UFR de médecine et des professions paramédicales, Université Clermont Auvergne, Clermont-Ferrand), Pr Frédéric Dutheil (Institut de médecine du travail, UFR de médecine et des professions paramédicales, Université Clermont Auvergne ; CHU Clermont-Ferrand), Dr Yolande Esquirol (Université Paul Sabatier Toulouse III ; CHU Toulouse)

Descriptif de l'atelier :

Rappels physiologiques

  • - adaptation cardiorespiratoire à l’effort
  • - validité de la fréquence cardiaque comme indicateur de la dépense énergétique
  • - relation FC/VO2
  • - facteurs de variation de la fréquence cardiaque
  • - adaptation particulière : travail à la chaleur et stress; conséquences sur les limites tolérables en milieu de travail

• Pratique de la cardiofréquencemétrie :

  • - matériels et logiciels : cardiofréquencemètres Polar Vantage V2, Pacer Pro  et Ceinture H10
  • - logiciel d’Analyse Cardiac (Lac 981, IFREsanté) 
  • - atelier pratique : pose des enregistreurs par chacun des stagiaires volontaires et réalisation d’enregistrements ; conditions nécessaires à réunir pour réaliser un bon enregistrement ; transfert des enregistrements ; correction des artefacts – choix de la valeur de référence physiologique – calcul individuel de la charge de travail – t– utilisation des barèmes de référence pour différentes applications (aptitude au travail d’un cardiaque, contrôle après réadaptation, analyse ergonomique d’un poste de travail, repérage des phases de travail les plus pénibles en vue d’aménagement de poste)

• Mise en situation des stagiaires– lecture et interprétation d’un tracé ; du transfert des données jusqu’à l’avis d’aptitude
• Synthèse, discussion, retour d’expériences, évaluation.

Objectifs pédagogiques :

  • - Expliquer les facteurs de variation de la fréquence cardiaque
  • - Employer un cardiofréquencemètre
  • - Interpréter un tracé d'une journée de travail

Nombre de participants maximum  : 20 personnes.
Cet atelier sera également proposé sur le créneau du matin

Réaliser la fiche d’entreprise et l’accompagnement au DUERP dans les TPE : approche sectorielle

Intervenants : M. Julien Cochard (AMETRA 06, Nice), M. Samuel Goletto (AMETRA 06, Nice).

Descriptif de l’atelier :

La FE et le DUERP présentent une même philosophie : analyse des conditions de travail et repérage des risques professionnels. Dans les faits, plusieurs freins1 existent pour lier ces approches : la charge de travail que cela représente pour les SPSTi et les méthodologies FE et DUERP parfois divergentes sont autant d’obstacles qui expliquent que la FE n’est pas perçue comme une aide au DUERP par les TPE2. 
Cet atelier permettra de présenter les outils institutionnels disponibles pour les TPE pour la réalisation du DUERP et adaptés aux SPSTi pour la réalisation de la fiche d’entreprise (OIRA, monDUERP.fr) afin d’engager à travers la réalisation de la FE et du DUERP un véritable parcours se traduisant par la mise en place d’actions concrètes de prévention. 

1 Mobiliser les TPE, un défi pour la prévention, M.Malenfer, P.Laine, T.Balannec, ANACT 2016
2 Évaluation des différentes stratégies et actions de l'INRS vers les TPE/PME sur la période 2007-2017, PV 12, INRS 2019

Objectifs pédagogiques :

  • - Définir les spécificités des TPE en matière de culture de prévention
  • - Expliquer les approches permettant d’engager un parcours de prévention
  • - Mettre en œuvre les évaluations DUERP et FE avec OIRA et monduerp.fr
  • - Élaborer un suivi et un accompagnement du plan d’action de prévention

Nombre de participants maximum : 80 personnes. 
Cet atelier sera également proposé sur le créneau du matin.
 

L’IST et les six domaines de compétences nécessaires pour exercer face aux nouvelles délégations

Animatrices : Mme Sylvie Ode (GIT, Paris), Mme Nadine Rauch (GIT, Paris).

Descriptif de l’atelier : Exercer en santé au travail nécessite pour les infirmiers de s’approprier les 6 domaines de compétence pour prendre en charge le suivi de santé des salariés au sein de l’équipe pluridisciplinaire

Objectifs pédagogiques :

  • - Décrire les milieux de travail et catégoriser les différents types d’entreprises
  • - Identifier les risques professionnels et mettre en œuvre les moyens de prévention qui s’y rapportent
  • - Définir les actions de prévention à adapter par l’IST
  • - Choisir les ressources pluridisciplinaires pour le suivi individuel et la traçabilité des expositions
  • - Justifier la valeur ajoutée de l’infirmier au sien de l’équipe pluridisciplinaire dans la prise des urgences en milieu de travail

Nombre de participants maximum : 80 personnes
Cet atelier sera également proposé sur le créneau du matin.