Ateliers du matin

Aptitude - Inaptitude - Mesures d’aménagement : quelle conduite à tenir ?

Animateurs-conférenciers : Dr Martine Léonard - DREETS-Grand Est, M. Patrice Adam - Juriste, Université de Lorraine, Dr Nicolas Sandret - Ancien médecin inspecteur du travail.

Descriptif de l'atelier : La réforme de 2016 a amené les médecins du travail à réinterroger leur pratique professionnelle sur les avis rendus lors des examens médicaux. Remplir l’annexe 4 de l’arrêté du 16/10/17 nécessite de décrire les mesures d’aménagement, d’adaptation de poste… au-delà des restrictions médicales auparavant plus fréquemment notifiées. Comment rédiger cette annexe 4 ? Quelle conduite à tenir quand l’employeur répond qu’il ne peut mettre en oeuvre ces aménagements ? Quand passer de ces mesures d’aménagement à un avis d’inaptitude ?
Dans un contexte de tentatives d’instrumentalisation de plus en plus fréquentes du médecin du travail par les salariés ou les employeurs, comment y résister ? A partir d’exemples concrets apportés par les animateurs et par les participants cet atelier vise à aider les médecins du travail dans leur pratique au quotidien.
Nombre de participants maximum : 100 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

De l’évaluation des expositions à la silice cristalline à la surveillance médicale

Animateurs :Jean-Claude Pairon - Université Paris-Est Créteil et CHI (Créteil), Sébastien Hulo - Université Lille et CHU (Lille)

  • 30 min - Quelles affections dépister après exposition à la silice cristalline et comment ?
    Jean-Claude Pairon - Université Paris-Est Créteil et CHI (Créteil)
  • 30 min - Comment caractériser l’exposition à la silice cristalline à l’échelon individuel ?
    Patrick Brochard - CHU (Bordeaux)
  • 30 min - Objectifs et contenu d’une visite de suivi après exposition à la silice cristalline
    Sébastien Hulo - Université Lille et CHU (Lille)
  • 90 min - Présentation d’observations pratiques (quantification des expositions, résultats d’examens complémentaires, suivi médical)
    Patrick Brochard - CHU (Bordeaux)
    Sébastien Hulo - Université Lille et CHU (Lille)
    Jean-Claude Pairon - Université Paris-Est Créteil et CHI (Créteil)
    Michel Cambrelin - GNMST-BTP (Paris)

Descriptif de l'atelier :Les effets de l’exposition à la silice cristalline ont fait l’objet de mises au point récentes en France, avec élaboration par plusieurs Sociétés savantes d’une recommandation de bonne pratique concernant la surveillance médico-professionnelle des travailleurs exposés ou antérieurement exposés à la silice cristalline, publiée en 2021 et ayant reçu le label de la Haute Autorité de Santé.
L’atelier comporte plusieurs objectifs :

  • Décrire la méthodologie de l’évaluation des expositions à la silice cristalline en pratique en milieu de travail
  • Détermination du niveau d’exposition cumulé à la silice cristalline à l’échelon individuel, et du suivi médico-professionnel à mettre en place

Après un rappel sur les données les plus récentes concernant les effets sur la santé de l’exposition à la silice cristalline et les affections justifiant un dépistage dans les populations professionnellement exposées, l’atelier s ’appuiera sur des exemples pratiques permettant d’illustrer la démarche d’évaluation des expositions cumulées à la silice cristalline à l’échelon individuel. Les modalités de réalisation pratique des bilans médicaux, de leur interprétation et de leur archivage seront également présentées. Des observations spécifiques permettront d’illustrer différentes situations.
Nombre de participants maximum : 80 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

GIT (Groupement des Infirmiers du Travail) - L’infirmier en santé au travail et la pratique avancée

Animateur-conférencier : Mme Nadine Rauch, infirmière de santé au travail - Présidente du GIT - Membre du réseau des infirmiers enseignants.

Descriptif de l’atelier : Cet atelier a pour objectif de démontrer que les infirmiers en santé au travail dans leur pratique de tous les jours s’inscrivent pleinement dans les pratiques avancées, qu’ils puisent leurs compétences dans leurs expériences mais aussi dans la formation initiale. Cependant pour atteindre le degré requit demandé par le législateur, la formation doit tendre vers un niveau d’excellence.
Le concept de pratiques avancées sous-entend : la réalisation d’activités cliniques, notamment l’évaluation de l’état de santé du salarié par la visite d’information et de prévention. Dans cette approche la place de la clinique du travail est fondamentale. La clinique médicale est la manière d’analyser et de comprendre le rôle du travail dans la construction et la détérioration de la santé des salariés, elle fait appel à un modèle d’homme au travail en s’appuyant sur les apports de l’ergonomie, de la psychodynamique et de l’activité. Cette approche de la santé du salarié par le travail repose sur un raisonnement clinique. Cette approche permet à la fois de poser le diagnostic et de mettre en place des pratiques préventives en santé au travail.
Le public visé : notamment les médecins et infirmiers de santé au travail, internes et collaborateurs médecins.

Nombre de participants maximum : 50 personnes.
Cet atelier sera organisé en distanciel sur le créneau du matin et se fera en présentiel sur le créneau de l'après-midi

GIT (Groupement des Infirmiers du Travail) - Retour d’expérience sur les nouvelles fonctions confiées aux infirmiers de santé au travail

Animateurs-conférenciers : Mme Sylvie Ode - Infirmière de santé au travail - Déléguée régionale GIT (Groupement des Infirmiers du Travail) - Ile de France.

Descriptif de l'atelier : Cet atelier a pour but de montrer le rôle de l’infirmier en santé au travail dans la mise en place d’actions de prévention par le biais de la visite d’information et de prévention.
De cette obligation réglementaire, l’infirmier de santé au travail y a vu un double intérêt : celui d’optimiser le suivi de santé des salariés, en recueillant des éléments de santé utiles, celui de pouvoir participer à la mise en oeuvre de la prévention des risques professionnels, en délivrant des informations, des sensibilisations pour une meilleure gestion des risques professionnels.
Une réelle opportunité, permettant aux infirmiers de s’acheminer vers les pratiques avancées.
Le public visé : notamment les médecins et infirmiers de santé au travail, internes et collaborateurs médecins.
Nombre maximum de participants souhaités : 50 personnes.
Cet atelier sera organisé en distanciel sur le créneau du matin et se fera en présentiel sur le créneau de l'après-midi

Handicap visuel et maintien dans l’emploi

Valorisable au titre du DPC

Animateurs-conférenciers : Dr Stéphanie Kleinlogel - Service de Pathologie Professionnelle - CHU de Strasbourg, Pr Arnaud Sauer - Service d’ophtalmologie - CHU de Strasbourg, Mme Chloé Werner et Mme Nadja Rousseau - Orthoptistes, Centre basse vision (Nantes).

Descriptif de l’atelier : L’atelier permettra de faire le point des principales causes de déficience visuelle, de leur repérage et des équipements et aides permettant de réaliser des aménagements de poste de travail. Discussion autour de situations concrètes.
Il abordera également la problématique des aptitudes visuelles. Des lunettes de simulation des principales pathologies et les aides techniques à disposition pour la compensation du handicap viendront compléter et rendre très pratique cet atelier.

Nombre de participants maximum : 40 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

INRS/CNAM - Actualités sur les maladies professionnelles en 2022

Animateurs-conférenciers : Anne Delepine - INRS (Paris), Dominique Faucon - TCI Rhône-Alpes (Lyon), Valérie Louvet - CNAM (Paris), Philippe Petit - CNAM-DRP (Paris).

Descriptif de l'atelier : Le médecin du travail, ou de prévention dans la Fonction publique, et de façon plus générale les acteurs des services de santé au travail sont de plus en plus souvent sollicités, autant par les travailleurs que par les employeurs, sur les procédures de déclaration en maladie professionnelle et sur le contentieux que les réponses des organismes de sécurité sociale peuvent soulever. Pour les salariés du régime général et les assurés du régime agricole, une maladie professionnelle doit «être désignée dans un tableau de maladies professionnelles et être contractée dans les conditions définies par ce tableau ou satisfaire aux autres critères de reconnaissance établis par la loi n° 93-121 du 27 janvier 1993». Pour les fonctionnaires, l'Ordonnance n°2017-53 du 19 Janvier 2017 et ses décrets d’application rendent la réglementation sur la reconnaissance des maladies professionnelles identique à celle du régime général.

Objectif : cet atelier a pour but de rappeler les critères d’une maladie professionnelle ou d’une maladie contractée en service, les procédures à effectuer et le rôle que le médecin du travail, ou de prévention, ainsi que les autres acteurs de la santé au travail peuvent avoir pour conseiller et accompagner le salarié ou le fonctionnaire dans ces démarches. Seront reprises aussi les dernières modifications des tableaux.
Nombre maximum de participants souhaités : 50 personnes.
Cet atelier sera organisé en distanciel sur le créneau du matin et se fera en présentiel sur le créneau de l'après-midi

INRS - Apport du logiciel Altrex dans l’évaluation de l’exposition aux agents chimiques

Valorisable au titre du DPC

Animateurs : Frédéric Clerc - INRS (Vandoeuvre les Nancy).

  • Stratégie de prélèvement atmosphérique : Andrea Emili - INRS (Vandoeuvre les Nancy).
  • Le logiciel Altrex :Frédéric Clerc - INRS (Vandoeuvre les Nancy).
  • Enjeux de la restitution collective des mesures de biométrologie : Nadia Nikolova-Pavageau - INRS (Paris).
  • Le bon usage d’Altrex pour les mesures de biométrologie : Aurélie Rémy - INRS (Vandoeuvre les Nancy).
  • Témoignage d’utilisateur : Laurent Mercatoris - ACST (Strasbourg).

Descriptif de l'atelier :

L’atelier présentera les bonnes pratiques pour l’élaboration de la stratégie d'échantillonnage des mesurages atmosphériques et l’analyse statistique des résultats à l’aide du logiciel Altrex, afin de réaliser un diagnostic d’exposition à des substances chimiques. Une démonstration de la nouvelle version du logiciel Altrex sera faite au travers de cas pratiques. Une attention particulière sera portée à la version d’Altrex dédié à l’analyse statistique des données de biométrologie par le médecin du travail, dans l’objectif de la restitution collective des résultats.

Cet atelier est ouvert aux médecins du travail, IPRP toxicologues, ingénieurs HSE.

Nombre maximum de participants souhaités : 50 personnes.
Cet atelier sera organisé en distanciel sur le créneau du matin et se fera en présentiel sur le créneau de l'après-midi.

INRS - Postures sédentaires et travail

Animateurs-conférenciers : Kévin Desbrosses - INRS (Nancy), Laurent Kerangueven - INRS (Paris).

Descriptif de l'atelier : L’évolution des modes de vies, dans les sociétés économiquement développées, s’est traduite par une augmentation de l’inactivité physique et du temps passé en postures sédentaires. Dans la sphère professionnelle, c’est notamment le cas des salariés travaillant sur écran pour lesquels la posture de travail assise est la plus fréquemment observée. Or, il existe des liens forts entre le temps passé en postures sédentaires et certains risques spécifiques pour la santé. Comment définir ces postures sédentaires ? Comment les évaluer? Quels sont leurs effets sur la santé ? Que mettre en œuvre pour les limiter ? Cet atelier propose de mieux connaître ce risque encore peu pris en compte aujourd’hui au niveau professionnel.
Nombre maximum de participants souhaités : 30 personnes.
Cet atelier sera dupliqué l'après midi.

INRS - Enjeu des poly-expositions en milieu de travail

Valorisable au titre du DPC

Animateurs : Bénédicte La Rocca - INRS (Vandoeuvre les Nancy), Laureline Coates - INRS (Paris).

Conférenciers : Nicolas Bertrand - INRS (Paris), Philippe Sarazin - IRSST (Québec, Canada).
Descriptif de l’atelier : Les poly-expositions aux substances chimiques sont des situations courantes en milieu professionnel.
Or les effets possibles d’un mélange peuvent être difficiles à appréhender, et en matière de prévention, certaines situations à risques peuvent passer inaperçues. Après une mise au point sur les enjeux des poly-expositions en milieu professionnel, cet atelier a pour objectif de présenter MiXie France, un outil d’aide à l’évaluation du risque chimique en cas de poly-expositions, en s’appuyant sur des exemples pratiques de terrain. Cet atelier s’adresse à tous les préventeurs : médecins du travail, infirmiers en santé au travail, ingénieurs en prévention des risques professionnels… Le but est d’apporter aux préventeurs des pistes concrètes pour les aider à prendre en compte les poly-expositions dans leur démarche de prévention.

Nombre de participants maximum : 80 personnes.
Cet atelier sera organisé en distanciel sur le créneau du matin et se fera en présentiel sur le créneau de l'après-midi

INRS - Exosquelettes et Prévention des troubles musculo squelettiques

Animateurs-conférenciers :
Mathilde Schwartz - INRS (Paris), Jean Theurel - INRS (Nancy), Jean-Jacques Atain Kouadio - INRS (Nancy).

Descriptif de l’atelier : Un exosquelette c’est quoi ? Présentation, démonstrations et essais d’exosquelettes passifs et actifs. Un exosquelette, pourquoi ? Présentation d’une synthèse des connaissances sur les intérêts et limites de l’usage d’exosquelettes à des fins de prévention des TMS.
Un exosquelette, comment ? Présentation des points de vigilance et des repères pour l’intégration de ces technologies en entreprise.

Nombre de participants maximum : 25 personnes.
Cet atelier sera dupliqué l’après-midi.

INRS/AMP - Passer de la communication à l’article

Animateurs-conférenciers : Pr Alexis Descatha - Université Angers, Elsevier Masson (Angers), Emmanuelle Peris - INRS (Paris).

Descriptif de l’atelier : Cet atelier aura pour but de donner les grands repères (élaboration d’un plan, les points forts à mettre en évidence, le résumé, l’accroche…) pour construire une communication écrite à partir d’une communication orale ou d’une enquête de terrain.
Des exemples seront pris et détaillés avec l’aide des animateurs, rédacteurs de deux revues en santé au travail, pour aider les différents professionnels de santé au travail à publier un article court mais complet.
Un diaporama et un abstract seront demandés pour l’atelier à deux ou trois participants qui souhaitent partager leurs travaux à titre d’exemple pour l’atelier.
Cet atelier est ouvert à TOUS les professionnels de la santé au travail.

Nombre de participants maximum : 15 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

 

INRS - Usage des outils numériques pour accompagner des projets de conception/aménagement de locaux

Animateurs-conférenciers :Stéphane GILLE, Remiel FENO - INRS (Vandoeuvre les Nancy)

  • 20 min - Présentation de l’outil logiciel Mavimplant
    Stéphane GILLE, Remiel FENO
  • 40 min - Retours d’expérience des utilisateurs MAVIMPLANT
  • 60 min - Atelier pratique d’utilisation de Mavimplant
    • Création d’un local à partir d’un plan existant
    • Réflexion sur l’organisation (modules « zones » et « processus »)
    • Aménagement des espaces (Modules « Equipements » et « voies de circulations »)
  • Annotation et partage de projets
    Stéphane GILLE, Remiel FENO
  • 30 min - Débriefing sur l’utilisation de Mavimplant lors de l’atelier Recueil de retours d’expérience plus généralement sur l’utilisation des logiciels 3D par rapport aux pratiques d’accompagnement des projets de conception/aménagement de locaux
  • Recueil de besoins vis-à-vis de ce type de logiciels
  • Synthèse de l’atelier
    Stéphane GILLE, Remiel FENO

Descriptif de l’atelier : L’objectif de cet atelier est de faire découvrir le logiciel Mavimplant développé par l’INRS et d’échanger sur les besoins et les pratiques vis à vis de l’utilisation de ce type de logiciel pour accompagner des projets de conception ou d’aménagement de locaux.
Mavimplant est un outil en ligne, libre d’accès, qui s’adresse à tous ceux qui interviennent dans un projet de conception ou d’aménagement de locaux de travail (chefs d’entreprise, responsables projets, consultants, ergonomes, préventeurs, équipementiers, etc.). Il permet de créer facilement une maquette 3D d’un futur local de travail et de la partager afin de réfléchir collectivement au meilleur scénario d'implantation. Pour répondre aux besoins spécifiques de chaque domaine d’activité, Mavimplant est organisé en « applications métiers ». L’utilisateur est ainsi guidé tout au long de sa construction de la maquette par des messages propres à son métier.
A ce jour, Mavimplant est décliné pour 4 secteurs d’activité : la boulangerie-pâtisserie-glacerie, l’entretien-réparation automobile, l’hôtellerie-café-restauration et a logistique. Deux nouvelles applications devraient être disponibles début 2022. Elles concernent le « Travail de bureau » et les activités de « Mareyage ».
L’atelier se déroulera en quatre points :

  • Présentation du logiciel Mavimplant
  • Retours d'expérience utilisateur
  • Prise en main rapide et application pratique
  • Synthèse et retour d'utilisation de l'outil

Du point de vue pratique et prenant en compte les conditions sanitaires actuelles, les participants à l’atelier sont invités à apporter leur propre ordinateur. Il sera utilisé lors de l’atelier pratique d’utilisation de MAVIMPLANT.
Nombre maximum de participants maximum : 20 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

L’air intérieur des bureaux de travail : démarche de repérage des différents facteurs à prendre en compte et prévention. Quand et comment le conseiller en environnement intérieur peut-il intervenir ?

Animateurs-conférenciers : Pr Frédéric de Blay - Chef de service Pneumo-allergologie - Pôle de Pathologie Thoracique - Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Mme Martine Ott - Conseillère en Environnement Intérieur - Pôle de Pathologie Thoracique - Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Dr Christine Tournoud - Centre anti-poison et Toxicovigilance (Nancy).

Descriptif de l’atelier : L’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur a étudié l’air des bureaux tertiaires de plus de 50 salariés. De nombreux polluants biologiques (allergènes d’animaux, moisissures) et chimiques ont été retrouvés. Les appareils de métrologie de ces polluants se sont développés et permettent d’évaluer l’environnement professionnel et aussi de proposer des solutions de remédiation. L’atelier permettra d’aborder ces différents thèmes.

Nombre de participants maximum : 50 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

Médecins généralistes et médecins du travail : collaborer pour favoriser le retour au travail et le maintien en emploi

Animateurs-conférenciers : Dr Cyril Bègue - Département de médecine générale de la Faculté de Santé d’Angers, Pr Audrey Petit - Centre de consultations de pathologie professionnelle du CHU d’Angers.

Descriptif de l'atelier : Le processus de retour au travail, les actions de maintien en emploi et la lutte contre la désinsertion professionnelle impliquent différents acteurs dont le travailleur et les acteurs du milieu de soins et du milieu de travail. Ces acteurs ont potentiellement des points de vue et des intérêts divergents concernant la situation de handicap au travail du patient-travailleur.
L’objectif de cet atelier est d’aborder le rôle du médecin généraliste et du médecin du travail et l’importance de leur collaboration dans l’accompagnement du patient-travailleur en difficulté professionnelle du fait de son état de santé.
Les obstacles pratiques et les représentations respectives de ces professionnels seront discutés. Des techniques interactives et participatives permettront d’aborder les situations nécessitant une collaboration entre médecins généralistes et médecins du travail, ainsi que les manières de favoriser cette collaboration.
Public visé : médecins généralistes et médecins du travail.
Nombre maximum de participants souhaités : 50 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

Modalités d’accompagnement dans l’emploi des personnes en situation de handicap psychique

Animateur : Pr Fabrice Berna - Psychiatre, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

  • Les dispositifs d’accompagnement dans l’emploi pour les personnes en situation de handicap psychique : un dispositif sur mesure : Jean-Luc Eglé, Charles Nécol - Route Nouvelle Alsace, SIMOT.
  • Place de l’emploi accompagné dans la réinsertion professionnelle des personnes en situation de handicap psychique : Céline Courot, Charles Nécol - Route Nouvelle Alsace, SIMOT.
  • Perspective du psychiatre sur l’accompagnement dans l’emploi des personnes en situation de handicap psychique : Dr Philippe Amarilli - EPSAN Brumath.
  • Perspective du médecin du travail sur l’accompagnement dans l’emploi des personnes en situation de handicap psychique : Dr Mariam Roman - Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

Descriptif de l'atelier : Le handicap psychique est un handicap invisible qui concerne les personnes vivant avec un trouble psychique.
Les fluctuations cliniques de ces troubles et les troubles cognitifs qu’ils induisent ont un impact plus ou moins prononcé sur leur vie quotidienne et en particulier leurs capacités d’insertion professionnelle. Ces difficultés peuvent être néanmoins réduites par un accompagnement spécifique dans l’emploi. L’objectif de cet atelier est de présenter différents niveaux d’accompagnement dans l’emploi actuellement disponibles en France. Les perspectives du psychiatre et du médecin du travail sur ces approches complèteront la présentation de ces modèles.
Nombre maximum de participants souhaités : 50 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

Prévention des effets délétères liés aux rythmes de travail : Chronobiologie, de la théorie à la mise en oeuvre pratique

Valorisable au titre du DPC

Animateurs-conférenciers : Groupe chronobiologie de la CARSAT Alsace-Moselle : Dr Carine Bontemps - Hager Group, Dr Véronique Chaigneau - SIST Centre Alsace, Dr Laurence Junker-Moisy - CHRU Strasbourg, M. Jérémy Ougier-Walliang - Infirmier de santé au travail - ACST, Dr Valérie Schach - Lilly France, Dr Fabienne Tondini - ACST, Laurence Weibel - Docteure en neurosciences - Chronobiologiste - CARSAT Alsace-Moselle.

Descriptif de l'atelier : Après quelques rappels sur les données actuelles en matière de chronobiologie, sur l’évaluation des rythmes de travail et notamment du travail en 12h, différents outils utilisables en prévention seront présentés.
Nombre maximum de participants souhaités : 50 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

Risque amiante : analyse et avis du médecin du travail

Animateurs-conférenciers : Mme Marieke Fidry - Directrice adjointe du travail et Emmanuel Klein - ingénieur de prévention, DREETS - Grand Est.

Descriptif de l'atelier : Préciser le rôle du médecin du travail dans la prévention des risques liés à l’amiante.
• Phase en amont des opérations exposant à l’amiante pour lesquelles l’avis du médecin du travail est attendu:
- Mode opératoire lors de son établissement ou de sa modification (R.4412-146 CT)
- Organisation du travail établi par l’employeur (vacation, habillage, décontamination, pause (R.4412-118 CT)
- Notice de poste (R.4412-116 CT)
- Stratégie d’échantillonnage (R.4412-105 CT)
• Phase en aval de l’exposition, où le rôle du médecin du travail est très important dans l’analyse et le suivi des résultats des contrôles du respect de la VLEP ou sur la traçabilité des expositions.
Public visé : médecins du travail, équipe pluridisciplinaire, IPRP …
Nombre maximum de participants souhaités : 20 personnes.
Cet atelier sera dupliqué l’après-midi.

Stress post traumatique chronique : clinique, dépistage et orientation pour la prise en charge

Animateurs-conférenciers : Dr Nathalie Nourry - Service de Pathologie Professionnelle - Hôpitaux universitaires de Strasbourg, Dr André Burgmeier - Médecin du travail IUSTE, Pr Pierre Vidailhet - responsable du service de psychiatrie d’urgences, de liaison et de psychotraumatologie - Hôpitaux Universitaire de Strasbourg.

  • Stress post traumatique en milieu professionnel : Nathalie Nourry.
  • Rappels théoriques sur la clinique du stress post traumatique et sa prise en charge - Présentation des structures CUMP et consultations post traumatiques : Pierre Vidailhet
  • Exemple de prise en charge en service de santé au travail : André Burgmeier.

Descriptif de l'atelier : Le stress post traumatique chronique est une pathologie encore souvent sous diagnostiquée en France.
D’importants moyens ont été mis en place pour la prise en charge initiale lors de la survenue d’un traumatisme psychique. L’intervention d’une cellule d’urgence d’aide psychologique est souvent rapidement déclenchée. Mais qu’en est-il après ? Quel rôle en tant que médecin du travail, ou infirmier de santé au travail pouvons-nous avoir dans le repérage de cette pathologie ? Dans quelles circonstances doit-on rechercher des symptômes de stress post traumatiques chroniques ? Quels outils peuvent nous aider ? Et vers qui orienter les salariés repérés en souffrance ?
Nous vous proposons de répondre à ces questions, en discutant de situations concrètes de stress post traumatique d’origine professionnel ou non, mais aussi en vous faisant des rappels théoriques sur la pathologie, et en vous présentant les outils de repérage, les éléments de gravité et les structures spécialisées dans la prise en charge du stress post traumatique chronique en France. L’atelier sera le plus interactif possible. Les participants peuvent faire parvenir lors de leur inscription une situation concrète à laquelle ils ont été confrontés.
Nombre maximum de participants souhaités : 50 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.

Vers une approche globale de promotion de la santé en entreprise

Animateurs-conférenciers : Dr Laurence Chérié-Challine - Direction Santé Environnement Travail - Santé publique France (Saint Maurice), Dr Agnès Michon - Direction Prévention Promotion de la santé - Santé publique France (Saint Maurice).

  • Introduction : Dr Laurence Chérié-Challine, Santé publique France, Saint Maurice
  • Qu’est-ce que la promotion de la santé ? Quelles interactions entre la promotion de la santé et la santé au travail ? Quelles pistes pratiques pour conduire un programme ? : Dr Michel Muller, Cohezio, Bruxelles, Belgique
  • Promouvoir la santé en entreprises : l’exemple de Mois sans Tabac : Olivier Smadja, Santé publique France, Saint Maurice
  • Débat avec la salle
  • Quel apport des mutuelles ? : exemple d’actions de prévention menées sur le lieu de travail : Cécile Waquet, directrice adjointe métier santé prévoyance, AG2R Mondiale
  • Quelles expériences et attentes des entreprises en promotion de la santé ? exemple de la RATP : Dr Sandrine Tang-Tardieux et Dr Kirushanti Sakthithasan, RATP
  • Promotion de la santé et Services de Santé au Travail Interentreprises : Dr Corinne Letheux, PRESANSE
  • Table ronde avec les intervenants
  • Conclusion : Dr Agnès Michon, Santé publique France, Saint Maurice

Descriptif de l'atelier : Dans le cadre d’une approche globale de promotion de la santé en milieu professionnel, il s’agit d’agir sur la prévention des risques et maladies professionnelles (santé au travail) et sur les déterminants clés de l’état de santé, au plus près des milieux de vie, de la population adulte (prévention et promotion de la santé).
L’atelier se focalisera sur les actions de prévention et de promotion de la santé qui visent à agir sur les facteurs de risque et à réduire la survenue des troubles et maladies dans la population active.
L’objectif de cet atelier est d’objectiver la situation, de préciser les interactions santé publique et santé au travail, de témoigner d’expériences de terrain et de s’interroger ensemble sur les attentes, les besoins des services de santé au travail en promotion de la santé en entreprises et réfléchir aux modalités possibles de leur mise en œuvre.
Nombre maximum de participants souhaités : 50 personnes.
Cet atelier sera proposé uniquement sur le créneau du matin.